Merveille Chronos !

Répondre
roicraft2000
Messages : 49
Enregistré le : 17 Juin 2016, 21:06

Merveille Chronos !

Message par roicraft2000 » 13 Janvier 2019, 23:21

Histoire de la merveille !
…Voici l’histoire de notre royaume, il y a de cela dix ans, deux princes, fils du roi de Froebourg, ont débattu pour savoir qui d’entre eux deux étaient le plus enclin à succéder à leur père et à devenir le nouveau roi avec les responsabilités que cela implique. Cet échange n’a pu que mal finir vu le caractère de ces deux-là, ils ont hérité de beaucoup de leur père notamment de son esprit borné. Par la suite, ils ne pouvaient plus se voir au risque d’un échange brutal, ainsi, le sage du royaume leur a proposé tous deux une solution, qui était de chacun partir à l’aventure et revenir trois ans après leur périple et constater lequel d’entre eux était le plus apte à suivre leur père. Ainsi, ils sont chacun parti dans une direction, l’un à l’Est et l’autre à l’Ouest. Ils partirent tout deux avec une somme de dix mille pièces dorées à l’effigie de leur roi.
Le premier, le plus jeune, qui était aussi le plus sage, savait qu’il ne pourrait rien faire s’il commencer à se rosser à tout va, il décida donc d’utiliser son savoir pour les autres, il était naturellement habile de ses mains et avait un sens particulièrement aiguisé pour l’architecture. Il alla donc dans de nombreuses contrées afin de démontrer son savoir. Il fonda de nombreux hameaux là où il passa, mais la plupart de son aventure s’est déroulé dans la bibliothèque de la grande Archimage connu sous le nom de Galémira Shardock. Là il n’apprit pas l’art des arcanes, ce qui était le pourquoi de nombreuses personnes allant dans cet endroit, mais uniquement pour parfaire ces connaissances et entrainer son cerveau à être un bon roi. C’est ainsi que très vite, l’Archimage le recueilli sous son aile et en a fait de lui son bâtisseur officiel et fut considéré au fil du temps qui passe comme un fils pour elle.
Au cour de ses études, notre prince fît de nombreuses découvertes, notamment dans une partie de la bibliothèque que seul très peu de personne peuvent prétendre connaître, parmi eux, il y avait l’Archimage, notre prince, les sages de trois royaumes dont celui de son père, de quelques élu de savoir et de rares étudiants de confiance. Ainsi, dans cette partie tenue secrète où était détenue bon nombre d’ouvrages anciens, il apprit l’existence de bons nombres de sciences disparu aujourd’hui. Il prit le plus grand soin à tous retenir ou bien retranscrite quant à la manière de faire car il eut bon nombre d’ouvrages qui demander des capacités magiques qu’il rejeta de suite car il n’avait pas eu le don de magie dès la naissance et fait de lui un individu sans ces capacités de mana, il y avait ainsi des œuvres qui ne demander qu’un rituel de création. Parmi les plus utiles il nota un rituel permettant de léviter à volonté, d’un autre pour retourner à sa dernière position connue, ou d’autres à l’invocation de nombreux ajouts à nos flèches, de bêtes et de monstres et même encore à l'emprunt de pouvoir souvent visuel à des héros d’autres mondes. Il passa le plus claire de son temps à étudier pour surpasser son frère qui a un grand avantage par rapport à lui qui provient du fait que la société de l’époque ne prête que peu d’importance au savoir mais bien plus aux muscles, ce qu’avait son homologue.
De son côté, le deuxième était bien moins habile, pour lui, la seule chose qui comptait était la puissance et l’argent. Une bataille en soit n’était qu’un moyen de se renforcer en récupérant les armes et armures de ces adversaires. Il commença très mal son épopée, en effet, à peine sortie du domaine de son paternel, il se fit piller par des bandits, il eut beau essayer de se défendre comme il put, les bandits étaient une dizaine, et lui, seul et sans arme. Après une bataille courue d’avance les bandits lui pris tous ces vivres, sa bourse et ces chaussures dans le but de se venger du fait ne de ne pas s’être laisser faire. Les bandits faisaient parti du clan des ailes d’or et où leur base se trouvait plus au nord de la capitale de Ürfanger, la capitale du pays voisin. C’est ainsi que son apologie de la vie fut retournée contre lui. Il n’avait plus rien, pas un sou, ni bottes.
Il marcha deux jours et une nuit sans se reposer, ni boire et encore moins manger. Il voulait sa vengeance de l’acte que ces bandits, de l’acte ignoble qu’ils venaient de faire au fils du roi et au légitime héritier du trône. C’est donc au bout de cette longue marche qu’il s’effondra au milieu d’un petit chemin forestier, surtout pratiqué par les animaux tel les biches, les cerfs, les sangliers ou les petits rongeurs, notamment l’Églamois, un petit animal à forte capacité magique étant doté de six pattes, de la même famille que l’écureuil. C’est ainsi que le second crû bien son heure arrivée.

Notre prince se réveilla cinq jours plus tard dans le refuge d’un chasseur du coin qui l’avait retrouvé sur ce chemin en un bien piteux état et assoiffer. Dès son réveille il demanda au chasseur où il est, et s’il n’avait pas une arme à lui donner. Sa deuxième demande en étonnerait plus d’un mais pas le chasseur, il répondit aussitôt qu’il se trouvait un peu au nord de la capitale et qu’il pouvait bien lui consentir un arc un peu usé et quelques flèches. Notre jeune héritier parti sur-le-champ vers le repaire des ailes d’or qui se trouvait qu’à une demis journée de là où il se trouvait, il remercia le chasseur pour son aide et courus tout droit vers leur repaire. Il arriva en moins de quatre heures devant l’entrée d’une grotte où était censé se trouver les bandits, il entra et croisa de nombreuses ailes d’or qui ont bien essayé de lui barrer le chemin mais n’ont pu que périr par les flèches. Au fur et à mesure de son avancé le souverain recueilli l’équipement de ces ennemis ainsi que les affaires surement volées à d’autres voyageurs, il était ainsi très bien équipé. Mais c’est face à la, d’après ces mots : « salle du boss », qu’il eut le plus de difficulté, en effet, le chef des ailes d’or était un mage supérieur ainsi qu’un nécromancien, il esquiva non sans mal plusieurs attaques pouvant être mortel, mais se fatigua très vite et s’est écroulé de fatigue. Il le savait, son heure était venue, au moins il se disait que son frère n’aura pas dû vivre une expérience comme la sienne, vu qu’il était bien plus malin et intelligent que lui. Et ainsi, sans lui, ce sera le plus jeune qui succédera au trône de son père.
Mais le destin n’en voulu pas ainsi, c’est ainsi que le chasseur qui avait recueilli le prince est apparu, et en une rapide salve de flèche à tuer ses adversaires.
C’est ainsi qu’après cet acte qui a assurer la vie au prince que la suite de ces trois années fut que d’aventure, de combat et de camaraderie entre ce chasseur et le jeune roi.
Une fois ces trois années passées, les deux princes se retrouvaient comme convenu dans le château de leur père. Leurs querelles eurent bien le temps de s’amoindrir car depuis leur dernier entretien ils ont eu le temps de vivre de nombreuse rencontre plus ou moins appréciables pour certains et ont eu le temps de mûrir. Mais dans l’affaire, lequel des deux allait devenir le prochain roi. C’était là ce pourquoi les deux frères étaient partis. L’un accumula de nombreuse connaissance qui, même étant dévalorisé était tout de même un poids fort pour l'avancée de la civilisation. L’autre était devenu si fort qu’il pouvait facilement battre les plus grand maîtres épéistes et les plus puissants mages guerrier, et pouvais même à lui seul mettre en déroute une force armée équivalent de quatre mille soldats.
A la suite de la convocation par leur père et le sage il en est sorti un point notable, en réalité cette aventure n’avait que pour but d’endiguer leurs querelles et qu’il valait mieux s’entendre ensemble que de se faire la guerre entre frère. Le plus jeune connaissait bien ces morales, il en lut bien nombre dans la bibliothèque, il trouvait d’ailleurs que cette résolution à ces trois années était grandement « cliché » selon ces dires, mais ne voulait pas contredire le sage, bien était surement plus apte à être le sage que lui.
Le roi leurs a donc proposé de vivre leurs vies dans le royaume comme précédemment. Cela leurs allait car « ça fait du bien d’être chez soi ».
Deux ans ce sont écouler, et le roi commençait bien à être vieux et léguer de plus en plus ces devoirs à ces fils. Mais le benjamin n’en voulut point, il s’occuper de ces rechercher et expérimentations, c’est donc à l’aîné que les tâches du royaume furent donnés, et cela lui aller, car son frère l’aider bien quand il demander de faire certaines choses vu qu’il lui manque certaines compétences.
Mais un évènement inattendu dans le royaume parvint, une sorte de vitre d’où émane du sable eût apparu dans le creux d’une falaise non loin de la frontière et du château.
Ce portail était apparu subitement, personne ne savait dire pourquoi, pas même le sage ou encore l’Archimage qui était de passage pour voir son protégé. Tant bien qu’elle ne sût ce que ce phénomène signifier elle conseilla la plus grande prudence et de ne surtout pas aller de l’autre côté de cette vitre. Le plus jeune de la fratrie, lui savait, il savait ce que c’était, il avait découvert dans la partie secrète de la bibliothèque de l’Archimage des rouleaux de papier jaunis par le temps dont personne ne savait lire ce qui y était marqué, ou encore dessiné, en effet, ce qui y était imprimé ne fut que des petits dessins, sans intérêts, où même la magie de traduction ne fonctionner pas car ce n’était que des dessins après tout. Mais lui le savait, ce papier était bien trop précieux pour qu’on puisse dessiner dessus. C’est donc lors de ces recherches qu’il prit le temps d’essayer de traduire ce qu’il y était inscrit, notamment en demandant aux pays du sud toutes formes d’écriture ou de roche écrite. Et cela lui en profita, il est parvenu à en faire une traduction, voici ce qu’il y était marqué :
« vipère à corne-vautour percnoptère-panier avec anse-roseau-vagues-roseau-poussin de caille-bandelette de momie »
Par cette prédiction tout le monde savait ce qu’il allait se passer, ce portail aller mener à un autre monde en dehors de notre temps, l’aîné a ainsi décidé de préparer l’armée contre l’attaque de l’envahisseur. Mais ne pourrait sans doute pas le faire seul, il a ensuite demandé à son frère de l’aide dans sa quête, il s’enferma dans une des bibliothèques et a promis qu’il reviendrait d’ici trois jours avec la solution. Le prince avait peur, pas peur de son frère, mais s’il pouvait effectivement les sauver, car la prédiction annoncer la venue de l’armé d’un pays de dunes qui aller étendre leur territoire, et vu l’apparition du portail inconnu à tous les mages, ce serait bien un peuple puissant.
Le premier jour fut mis à la disposition de l’encouragement des force armée, l’aîné est en effet très fort en ce qui concerne les discours d’encouragement. Il passa donc toute sa journée, du matin 3h au soir 22h à voir chaque troupe et à demander de l’aide pour le combat à tous les nobles, comte et bourgeois de sa châtellerie. Les nobles n’en voyaient pas l’utilité, après tous, le roi et ses fils se débrouiller très bien sans eux, de plus, il avait déjà prouvé par le passé qu’il pouvait mettre en déroute une armée à lui tout seul, alors, pourquoi perdre de l’argent et de la main d’œuvre inutilement.
Les comtes, eux, avait une tout autre idée de la situation, il ne les aiderait pas mais simplement par le fait que s’il n’y a plus de roi, ils devront en trouver un autre et qu’il vaudrait sans doute mieux avoir encore des personnes pour s’occuper du pays.
En ce qui concerne les bourgeois ils n’étaient déjà plus dans le territoire, ils se sont enfuis dès que la nouvelle de la prophétie s’était répandue.
Comme la châtellerie était bien plus petite que les autres mais qu’elle était depuis toujours en paix il n’y avait que peu de soldats et bien mal formée. Mais ils avaient tous un point commun, ils voulaient se battre, ils acceptent tous de combattre ces forces inconnues, il avait à leurs disposition dix mille hommes.
Le deuxième jour il se chargea de faire évacuer toutes les personnes qui n'étaient pas aptes à se battre, les villageoises, les enfants, les personnages importants et leurs familles. Ainsi, à la fin de cette journée il ne rester que les soldats et la famille royale dans les environs du portail.
Le troisième jour il s’en occupa pour faire déplacer les troupes tout autour du portail qui commençait à être de plus en plus agités, ainsi, en quelques heures une petite forteresse était mise en place autour du portail, si jamais les ennemis venaient à en sortir ils se feraient abattre de suite.
A l’aube du quatrième jour il n’eut toujours aucune nouvelle de son frère, mais il n’y avait pas le temps de faire un quelconque deuil pour son frère, le portail était devenu de plus en plus agités. Il était passé d’une couleur violette à une couleur extrêmement jaune, aussi jaune que le soleil lui-même ou même que le sable qui s’en échapper. Il passa toute la journée à scruter avec son armée la moindre anomalie qui pourrait en sortir, mais rien.
Au cinquième jour, aux environs du portail, il faisait une chaleur atrocement élevée, ce n’était pourtant pas la saison, on était à ce moment-là en printemps et pourtant il faisait une chaleur encore supérieure à l’été. Rien ne se passa d’autre durant cette journée sauf l’apparition d’une flore désertique sur le sable qui s’en échapper.
Au sixième jour l’environnement commençait à mourir autour de ce portail, on aurait dit un véritable désert. Mais ce ne fut pas là le plus grand problème, les troupes commençait à se rebeller, ils étaient venus pour se battre, et non mourir de chaud et de soif sous leurs armures de fer. A la fin de cette journée et après un discours des plus captivants, son armée s’était calmé.
Mais c’est à l’aube du septième jour que tous commencèrent à se mouvoir, on apercevait des ombres de l’autre côté du miroir jaunis. On pouvait même voir des formes géométriques triangulaires de l’autre côté, des énormes formes, bien plus grande que des maisons. C’est alors que lorsque le prince commença à se demander ce que ça pouvait être, un, puis deux, puis quatre, puis bientôt une centaine, milles, dix milles, près de quatre-vingt mille hommes était sorti de ce portail en très peu de temps. C’est alors qu’ils commencèrent à sortir leurs arcs et leurs épées, c’est à ce moment que le prince ordonna l'assaut. Les vies alliées commencèrent à s’évincées, leurs équipements était bien supérieur à celui de leurs ennemis mais leur manque d’expérience et d’organisation leurs fit faillite.
C’est alors que deux grandes ombres se sont profilées sur le sol, le prince pensa que cela aller être sa fin, deux énormes créatures volantes se rapprocher du camp, c’est alors que l’une d’elle le saisit et le fit voler. Il fit une chute de vingt mètres jusqu’à tomber sur le dos de la créature, c’est à ce moment qu’il regarda cette de gauche, et qu’il vît son frère, dans de bien étranges vêtements noirs. C’est alors qu’il demanda aux forces de son frère de se replier le plus vite possible vers le château, ce qu’ils firent.
Une fois parvenus au château l’aîné demanda à son frère ce qui l’a retenue si longtemps. Il expliqua que c’est avec un portail qu’il avait vu dans un des vieux grimoires de la bibliothèque qu’il apprit à créer un portail vers une autre époque, c’est là où été ces créatures volantes. Tout cela était dans le but que dans un premier temps il fallait chercher des créatures capables de tuer n’importe quels ennemis à eux seul, et qu’il lui a fallu bien plus de trois jours pour en trouver, mais ce n’était pas des créatures faciles à dompter, il risqua de mourir à de nombreuse reprise. Jusqu’à prendre conscience que cela ne servait à rien et qu’il valait mieux rentrer pour essayer de trouver une autre solution plutôt que de mourir, et de risquer de condamner son peuple. Il prit la décision de se diriger vers le portail de retour.
Puis il suivit en lui racontant sa rencontre avec d’autres personnes aux épées de lumière dans ce monde, ils n’étaient pas natifs de cette période, mais d’une toute autre, sûrement bien plus avancer que la nôtre. Ils voyagent avec une sorte de boîte en fer, il le fît monter dedans et a peine deux minutes plus tard il se trouvait dans une ville aux structures énormes, démesurés, non, colossales. C’est là que le sol commençait à s’écarter et qu’il y entra c’était une base souterraine, que même lui
n’aurait pas pu envisager d’entrevoir sa création. C’est alors qu’il rencontra une personne, qui lui proposa son aide afin de « sauver le passé » et où le moins de répercussions était de l’aider à amadouer ces créatures. En guise de bonne fois il lui offrit une tenue, capable de faire soumettre à sa volonté les plus grand « dragon ». Mais où en contrepartie il devait laisser tous les dragons restants de ce monde passer le portail vers la « période du moyen âge » il ne comprenait pas vraiment ce qu’il disait mais il accepta.
C’est alors qu’on le fît retourner dans « la période préhistoire ». C’est alors que ces soldats aux épées de couleurs repartis dans leur « vaisseau ». Ainsi, grâce à cette tenue il parvint à faire soumettre sa volonté à tous les dragons, sa volonté de le suivre, parmi tous il y en avait deux plus dociles, ils acceptaient de partir au combat avec le prince. C’est comme ça qu’il parvint à sauver son frère de la mort, mais la bataille n’était pas encore finie.
Très vite, les forces désertiques parvinrent au château. C’est alors que le benjamin proposa de partir avec lui et de sauver son peuple sur le dos des deux dragons qui avaient accepté de partir au combat. Ils avaient décidé d’appelés leurs deux dragons OdFrul, pour l’aîné et RelRevak pour le benjamin. C’est en partant que tous les dragons qu’ils avaient libérés les suivirent au combat. Les ennemis étaient armés de lance, d’arc et d’épée, ils pensées tous deux que cela aller être facile de mettre en replie les forces du désert, et ce le fût. Mais alors que la victoire était leurs et que tous les ennemis avaient fini par se replier tout droit dans le portail. Un rayon d’une couleur rouge coupa le paysage et en résulté qu’un champ de feu à perte de vue. Le plus jeune avait compris dès qu’il en vît la source, c’était un vaisseau venu du monde où on lui avait donner sa tenue, à l’exception que ce vaisseau était bien plus grand, avec des canons de lumière, et d’une teinte sombre, alors que ceux de la cité où il s’était fait transporter sont blanc et bleu.
Ainsi, un nouveau combat commença, des centaines de dragons, contre un vaisseau des cieux. Par sa maîtrise militaire l’aîné n’eut quasiment aucun mal à atteindre le vaisseau et à arracher des bouts, mais par sa science, le benjamin, lui, est parvenu à guider son frère jusqu’aux positions les plus sensibles, notamment les cheminées volante, qui leurs permettait de rester en l’air. Mais dans l’action, d’autres vaisseau sortit du plus grand et fît beaucoup de dégâts aux forces alliées. Après un combat des plus palpitant mais dont il serait bien trop difficile de retranscrire à moins de désigner des « zwips, boom, katcha, kroutch, pziou pziou, tuuuuu » ou autres je préfère continuer mon histoire. Ainsi, les adversaires se sont tous fît mettre à terre. Mais ce ne fût pas sans conséquence. En effet, après ce long combat il ne rester que trois dragons, un aux yeux bleus, l’autre aux yeux verts et le dernier aux yeux rouge. Mais en ce qui concerne les dragons de nos deux héros, l’un s’est sacrifier pour sauver l’aîné et l’autre est mort dans le but de faire chuter le vaisseau principal. Quant à la faune et la flore aux alentours ils ont sûrement tous brûler, au même titre que les villages et le château du roi, avec tous ceux qui sont restés, dont le roi et le
sage, à l’exception de l’Archimage, qui a sût venir en aide aux princes aux moment où ils en avaient besoin.
C’est ainsi que tous finis, il ne rester que quelques villageois, trois dragon, l’Archimage, bon nombre de soldats, d’architectes et nos deux princes, qui ont décidé de porter le titre de roi à eux deux.


C’est alors qu’ils devaient reconstruire tous leur territoire, ils commencèrent par le petit village agricole, car ils ne tiendront pas sans nourriture. Puis utilisa un petit monticule de montagne qui faisait une muraille naturelle. Avec l’aide de la magie de l’Archimage, des plans du benjamin et de la force de l’aîné ils parvinrent à construire une muraille de brique au cas où la muraille naturel aurait cédé par le temps et pour faire un côté plus esthétique car « une muraille c’est bien, deux c’est mieux, et si en plus on peut en faire une belle tous ira pour le mieux » d’après les dires du plus jeune. Une fois toutes les fortifications mises en place, ils ont créé des habitations pour les plus fidèles du royaume, là où ils seront en sécurité. Par la suggestion du plus mûr ils y ont construit une forge, pour créer des armes et armures en cas d’un retour des forces d’un autre monde. Une fois cela fait ils entamèrent la construction d’un château, qui, pourra toucher les cieux et où même les dragons ne pourront pas aller à son sommet, cette volonté de toucher le ciel viens du fanatisme des hautes structures vue lors de son entrée dans la ville aux structures colossales qui, elles aussi touchaient le ciel. Ainsi, avec l’aide encore une fois précieuse de l’Archimage qui ne les avais pas quittés depuis tout ce temps, des efforts acharnés de l’aîné et des plans des plus précis du plus jeune, ce château sans pareil dans le monde fût bâtis en moins d’un an. Mais OdFrul et RelRevak leurs manqués, c’est alors qu’ils eurent l’idée de disposer en hommage, dans la roche de la muraille naturel deux statues symbolisant leurs deux dragons, de part et d’autre du seul chemin permettant d'entrer dans la forteresse. Ainsi, s'achèvent leur travail, et toutes leurs labeurs, embûcher d’obstacles et de contretemps. Leur forteresse est finie, nous pouvons y voir encore aujourd’hui les trois dragons ayant survécu à la grande bataille des mondes. Ils ont ainsi décidé de nommer leur forteresse DovahMul, qui fût fondée en à peine 5 ans. C’est par ce symbole si fort pour eux qu’ils nommèrent cette forteresse d’une « merveille ».

C’est par un coucher de soleil du haut de leur château qu’ils contemplaient leurs travail mutuel, accompagné de leurs sauveurs, les dragons, tant bien même OdFrul et RelRevak sont mort dans la bataille, ils s’en souviendront pour l’éternité et même plus, car dans ce monde, le temps n’a plus d’importance.

Image


- Expliquer le choix de votre architecture :

D’un point de vue architectural ce château est bien ancrée dans les habitudes de cette période. Ainsi, nous pouvons voir bon nombres de château en pierre et en brique dans notre monde, à la seule particularité que dans ce cas là, nous avons une folie des grandeurs, ainsi, une structure s'approchant des 200 de hauts pour un château c’est une nouveauté en tant que tel. Nous pouvons aussi voir une bride d’inspiration steampunk qui ont aussi des structure dans d’autres structure pour en faire une plus.

-Pourquoi vous avez fait ce bâtiment là :

Et comme tout bon roi, nous avons besoin d’un château et d’une murail. De même, avoir quelques habitation en cas d’invasion ennemis. Ce château dispose de chambres, d’une salle du trône, d’une bibliothèque et d’une salle à manger entre autre.

-Ce qu’il a comme rapport avec le rp de votre ville :

Il faut lire l'histoire pour comprendre le RP :)

-Montrer les screens de la construction et du résultat final :

- https://image.noelshack.com/fichiers/20 ... -02-46.png
- https://image.noelshack.com/fichiers/20 ... -03-06.png

-Si c’est une inspiration réelle, ou si vous voyez d’autre chose à rajouter, c’est toujours agréable bien sûr ! :

Étant un très grand fan de Game Of Thrones ( roicraft ) je voulais que la forteresse du moyen age soit a l'image de Peyredragon avec cette vue des 3 dragons de Daenerys !
- https://cdn.discordapp.com/attachments/ ... 80x279.png

Par moment la langue Draconique est utilisé :)

Répondre

Retourner vers « Chronos »